Sébastien Ouellet se prépare en vue d’une compétition provinciale de culturisme

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 09 Décembre 2016
Temps de lecture :
Tommy Desbiens supervise gratuitement la préparation de Sébastien Ouellet. Il l’accompagnera à la compétition qui se tiendra en Montérégie en mars 2017. Courageux et déterminé, Sébastien Ouellet pourra réaliser son rêve de participer à une compétition de culturisme.

Tommy Desbiens supervise gratuitement la préparation de Sébastien Ouellet. Il l’accompagnera à la compétition qui se tiendra en Montérégie en mars 2017. Courageux et déterminé, Sébastien Ouellet pourra réaliser son rêve de participer à une compétition de culturisme.

En cours depuis le 9 novembre sur la plateforme Gofundme (https://www.gofundme.com/competition-sebastien-ouellet), la campagne va très bien. Lundi, plus de la moitié de l’objectif de 1 250 $ avait été amassée avec une récolte de 765 $. Tommy Desbiens est confiant d’atteindre la cible.

Sébastien Ouellet, âgé de 38 ans, est une figure bien connue au Complexe Maxi-Forme, où il s’entraine depuis plusieurs années en compagnie de son père, la plupart du temps. Il a déjà participé à des compétitions de dynamophilie, mais jamais de culturisme. Tommy Desbiens le considère comme un véritable modèle de détermination duquel bien des personnes devraient s’inspirer.

L’athlète, qui vient d’une famille modeste, occupe un poste en entretien ménager à la résidence l’Oasis des pionniers. La somme recueillie permettra notamment de payer les frais de transport, d’hébergement et d’inscription à la Classique naturelle Mike Clément, en plus de la carte d’adhésion à l’Association des physiques québécois, qui sanctionne la compétition.

Attente de deux ans

« Ça fait deux ans qu’il m’en parle en me disant : “Je veux que tu m’entraines” », raconte Tommy Desbiens. Par manque de disponibilité, il n’a jamais pu répondre à sa demande, mais la donne a changé.

Sébastien Ouellet s’entraine depuis quelques semaines déjà en prévision de la compétition, mais le gros travail de préparation s’amorcera en janvier, tant au chapitre de l’alimentation que de l’entrainement comme tel.

En plus de la campagne de sociofinancement, des démarches ont été effectuées avec succès auprès de commanditaires. Ainsi, des entreprises ont accepté d’offrir à l’athlète les suppléments nécessaires et des vêtements d’entrainement.

Si Tommy Desbiens est heureux de la générosité des gens, Sébastien Ouellet, lui, l’est probablement encore plus. « Actuellement, il se sent comme une vedette », conclut l’entraineur avec entrain.

Partager cet article