Postes Canada veut prévenir des morsures à ses facteurs

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet

Baie-Comeau – L’arrivée de l’été et la fin de l’année scolaire incitent Postes Canada à Baie-Comeau à lancer un appel à la vigilance pour éviter qu’un facteur subisse les foudres d’un chien, comme cela est survenu une fois de plus au début du mois de juin.

Pour les facteurs, la saison estivale n’est pas nécessairement la plus sécuritaire, car les va-et-vient plus nombreux des enfants et des adolescents entre l’intérieur et l’extérieur des maisons font bondir les risques qu’un chien se faufile par une porte mal refermée et qu’il s’attaque au facteur.

« Le facteur, ce n’est pas un invité à la maison. À chaque jour, il brasse la boite aux lettres et le chien joue son rôle de protecteur », affirme Annie Bérubé, superviseure facteurs chez Postes Canada à Baie-Comeau. Il n’est d’ailleurs pas rare que, de l’intérieur, l’animal de la maison veuille défoncer la porte pour s’attaquer à celui qu’il considère comme un intrus. « Parfois les fenêtres en shakent », soutient-elle.

Depuis le début de 2017, deux cas de morsures de facteurs ont été répertoriés à Baie-Comeau. Dans deux autres situations, des chiens ont suivi le livreur du courrier, sans conséquences heureusement.

En 2016, trois facteurs ont été attaqués par des chiens sans qu’il y ait de morsures. Grâce à leur sac de courrier, ils réussissent parfois à se protéger. Ils sont tous équipés d’une petite bonbonne de poivre de Cayenne mais, souligne la superviseure, très peu ont le réflexe de l’utiliser lors d’une attaque.

Santé et sécurité

Chez Postes Canada, la santé et la sécurité au travail est une préoccupation de tous les instants. Au-delà des morsures, la corde du chien qui est laissée dans les escaliers représente aussi des risques de chute.

Les chiens doivent d’ailleurs être attachés à trois mètres d’une boite aux lettres. S’il le faut, la boite en question peut être déplacée pour l’éloigner du chien, suggère Mme Bérubé. Un facteur peut refuser d’aller livrer le courrier s’il considère qu’il y a un danger.

La grosseur de la corde ou de la laisse doit être adaptée à la taille du chien. Il y a trois ans, un chien a cassé sa laisse pour aller charger à deux reprises un facteur à Baie-Comeau.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des