François Corriveau pourrait sauter dans l’arène fédérale en 2019

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 15 novembre 2018
Temps de lecture :
Le directeur général de la Ville de Baie-Comeau, François Corriveau, a lancé un cri du cœur à Hydro-Québec, en lui rappelant sa dette morale à l’égard de la Manicouagan.

François Corriveau se donne jusqu’à la fin du mois de novembre pour terminer sa réflexion. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Le directeur général de la Ville de Baie-Comeau, François Corriveau, réfléchit à la possibilité de se lancer à la course à l’investiture du Parti conservateur en vue des élections fédérales d’octobre 2019.

À l’emploi de la municipalité depuis 24 ans, M. Corriveau confirme se donner jusqu’à la fin du mois de novembre avant de décider de ce qu’il va faire. D’ici là, pas question de quelque déclaration que ce soit à ce sujet, insiste-t-il.

L’intérêt possible de l’avocat de formation aurait été rendu public par le Septilien Rodrigue Vigneault qui, lui, a clairement manifesté son intention de briguer les suffrages à l’investiture conservatrice mercredi.

Fait à noter, ce jour-là, le député conservateur de la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord et ancien entraîneur du Drakkar, Richard Martel, était de passage à Baie-Comeau.

Élu en 2002 comme député de Saguenay sous les couleurs de l’ancienne Action démocratique du Québec (ADQ), au cours d’une élection complémentaire, M. Corriveau avait été battu à l’élection générale de 2003. Il avait été le deuxième député adéquiste au Québec, le premier étant le chef du parti, Mario Dumont.

Partager cet article