Le Drakkar casse la glace contre Drummondville

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar casse la glace contre Drummondville
Le vétéran Samuel L'Italien a joué un grand rôle dans la victoire. Après avoir créé l'égalité à deux partout, le numéro 19 a habilement préparé le but gagnant de Yaroslav Alexeyev. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar a finalement cassé la glace contre les Voltigeurs de Drummondville en inscrivant une victoire très importante de 3-2, mercredi soir, sur la patinoire du Centre Marcel-Dionne.

Victorieux pour la première fois en quatre affrontements face à leurs rivaux du Centre-du-Québec, les vikings du navire sont parvenus à leur fin grâce à une brillante prestation collective en territoire étranger.

Contrairement au dernier duel entre les deux clubs, les membres de l’équipage ont débuté le match en force et ont vite donné le ton devant les 3 219 spectateurs réunis dans les gradins. Ils en ont d’ailleurs profité pour ouvrir la marque grâce au 17e filet de la saison d’Ethan Crossman.

Les locaux ont toutefois retrouvé leur rythme avant la fin de l’engagement initial pour revenir avec deux buts sans riposte, ceux de Charles-Edouard Drouin (en avantage numérique) et Félix Lauzon.

Désavantage numérique

Tirant de l’arrière par un but après 20 minutes de jeu, le Drakkar a ensuite fait preuve d’indiscipline en écopant de trois punitions consécutives sans toutefois permettre à l’ennemi de capitaliser.

Bénéficiant d’un avantage numérique de deux hommes pendant 73 secondes, les Voltigeurs ont été incapables d’en tirer profit. Très efficaces en défensive, les membres de l’équipage ont tenu le coup tout en limitant l’adversaire à six maigres lancers.

« Les joueurs ont été très bon en défense tout comme notre désavantage numérique. Ils ont été capables d’écouler une double infériorité en deuxième période et cela a été un des faits saillants du match », a reconnu le pilote Martin Bernard.

La contribution de l’Italien

Le vétéran Samuel L’Italien a ensuite créé l’égalité à deux partout en fin de période avant de préparer habilement le but gagnant du Russe Yaroslav Alexeyev au milieu du troisième tiers.

« On sentait que les joueurs étaient prêts pour ce match et l’ont vite prouvé en début de partie. Les gars étaient intenses et ont très bien exécuté les petits détails. Tout le monde s’est montré alerte », a encensé l’entraîneur-chef.

« Au-delà de la victoire et des deux points au classement, j’ai surtout apprécié la façon dont les joueurs se sont comportés. C’était la seule équipe que nous n’avions pas battue cette saison et c’est maintenant chose faite », a ajouté le dirigeant avec satisfaction.

En vitesse

Première étoile du match, le gardien de but Alex D’Orio (29 arrêts) a aussi eu son mot à dire dans ce 45e triomphe de la campagne…La rivalité et l’intensité entre les deux équipes se sont vite fait sentir et ce, durant toute la partie…Les locaux ont d’ailleurs perdu les services du défenseur Nicolas Beaudin et du gardien Olivier Rodrigue lors de ce duel très physique…Le Drakkar poursuivra son périple vers Shawinigan, vendredi soir, alors qu’il disputera le premier match d’un programme double face aux Cataractes.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des