Le Drakkar rate son coup au dernier match

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar rate son coup au dernier match
Sur la séquence, l'ex-Drakkar D'Artagnan Joly profite d'un bond chanceux de la bande pour donner les devants 2-1 aux siens avec le but gagnant dans cette victoire de 4-1 des Rimouskois. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar devra se contenter du deuxième rang de la conférence de l’Est à la suite de sa défaite de 4-1 aux mains de l’Océanic de Rimouski, samedi, devant une salle comble de 2 966 amateurs au centre Henry-Leonard.

Détenant une mince priorité d’un point sur les Mooseheads d’Halifax, les joueurs locaux ont raté leur coup à leur tout dernier match du calendrier face à leurs grands rivaux, qui ont vengé leur échec de la veille.

Inspirés par les cérémonies d’hommage aux joueurs de 20 ans (Jordan Martel, Antoine Girard, Samuel L’Italien et Pascal Corbeil) avant la rencontre, les patineurs locaux ont bien amorcé le match en soulevant la foule grâce au premier but de la partie marqué par Christopher Benoit.

Les visiteurs ont toutefois répliqué, quelques instants plus tard, en tirant profit d’une confusion entre le gardien de but Alex D’Orio et son défenseur Keenan MacIsaac.

Ludovic a profité de cette maladresse très coûteuse pour égaler le pointage avant de voir l’ex-Drakkar D’Artagnan Joly capitalisé sur un bond chanceux de la bande pour donner les devants aux siens. Ce deuxième filet de l’ennemi à fait très mal aux membres de l’équipage.

Tomber à plat

Les hommes de Martin Bernard sont soudainement tombés à plat et ont perdu toute leur fougue et leur intensité. Absent la veille, le meilleur marqueur de l’Océanic, Alexis Lafrenière, a porté un dur coup aux Baie-Comois quand il a enfilé son 37e but de la campagne.

« Les gars ont bien débuté le match. Par la suite, il y a eu deux buts chanceux et c’est devenu difficile. Les joueurs ont vraiment mal géré leurs émotions », a reconnu le pilote du navire.

L’indiscipline a aussi fait une différence. « Ce n’est facile de reprendre un tempo quand tu passes ton temps dans le banc des punitions comme ce fut le cas dans les deux dernières périodes », a ajouté le dirigeant, qui a tout de même dressé un bilan positif d’une saison très productive.

Son homologue Serge Beausoleil a fort apprécié le spectacle. « J’ai vraiment aimé la façon dont les joueurs ont réagi. Ils ont été opportunistes et en plein contrôle. Pour nous, il s’agissait d’un match sans bavure », a résumé l’entraîneur-chef, qui voit son club amorcer les séries contre les Saguenéens de Chicoutimi.

En vitesse

Olivier Garneau a complété le pointage pour les vainqueurs…Le Drakkar boucle cette 22e campagne avec un bilan officiel de 49-15-2-2 et 102 points, le deuxième plus haut total dans l’histoire de la concession…Le navire se prépare maintenant pour la première ronde éliminatoire face à l’équipe de septième position au classement de la conférence, les Wildcats de Moncton…La série devrait se mettre en branle vendredi prochain.

 

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des