Propos menaçants : l’opération policière se termine au cégep

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Propos menaçants : l’opération policière se termine au cégep
Le périmètre de sécurité a été levé vers midi après l'arrestation de l'individu à l'origine de propos menaçants Photo Le Manic

Baie-Comeau – Un individu aux propos menaçants à l’égard du cégep de Baie-Comeau a été à l’origine d’un important déploiement policier dans le secteur de l’établissement lundi avant-midi.

Il était autour de 10 h 50 lorsque la police a reçu un appel : une personne venait de tenir des propos inquiétants sur les réseaux sociaux. Or, vers midi, un homme de 42 ans connu des forces de l’ordre était arrêté à son domicile pour être ensuite interrogé.

Pendant environ une heure, un véritable branle-bas de combat policier s’est déroulé dans le secteur du cégep. Le personnel et les étudiants ont reçu le mot d’ordre de ne pas sortir. Même chose du côté de l’école secondaire Serge-Bouchard, située tout juste en face, et du CPE Les p’tits bécots, à côté du cégep, où les gens ont aussi été confinés.

«On a eu une information de la Sûreté du Québec nous disant qu’il y avait une situation d’urgence. Quand les policiers sont arrivés ici, on nous a demandé d’appliquer le protocole de confinement barricadé, ce qu’on doit faire quand il y a une menace», a pour sa part indiqué le directeur général du cégep, Claude Montigny, qui assure que la procédure s’est bien déroulée et qu’il n’y a pas eu de mouvement de panique.

« On n’a pas pris de chance. Par mesure de précaution, on a confiné le monde à l’intérieur »,a indiqué le sergent Hugues Beaulieu de la Sûreté du Québec. C’est qu’à ce moment-là, rien n’était écarté sur l’endroit où l’auteur des menaces pouvait bien se trouver, même si la conclusion de l’histoire démontre, a-t-il ajouté, que personne n’a été en danger pendant la durée de l’opération puisque l’homme n’avait pas quitté son domicile.

La sécurité prime

Les policiers ont érigé des périmètres de sécurité afin de bloquer l’accès au cégep et à l’école secondaire.

Les automobilistes stationnés tout près de l’établissement d’enseignement collégial le long du boulevard Blanche étaient invités à demeurer à bord de leur véhicule pour leur sécurité. Des policiers veillaient au grain.

Un va-et-vient de plusieurs véhicules de patrouille était aussi observé dans la zone ciblée. Ça, c’était avant que l’arrestation d’un individu soit confirmée et que des agents entreprennent le démantèlement des périmètres de sécurité.
– Avec Steeve Paradis

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des