Le cégep sort gagnant du nouveau modèle de financement

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Le cégep sort gagnant du nouveau modèle de financement
Le directeur général du cégep de Baie-Comeau, Claude Montigny, est très heureux que dans sa révision du modèle de financement, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ait tenu compte de la réalité des cégeps de petite taille. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Le cégep de Baie-Comeau se réjouit du nouveau modèle de financement mis en place par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES). Il lui assure une hausse de financement de 14,8 % pour l’année 2019-2020, qui tient compte de sa petite taille.

« On est content. La nouvelle, on ne l’avait pas vue venir aussi intéressante que ça », s’exclame le directeur général du cégep, Claude Montigny, tout heureux de voir le budget de base passer de 12 M$ à 13,8 M$.

Cette hausse, précise-t-il, vient compenser les importantes compressions budgétaires que l’établissement a connues au cours des dernières années. Elle lui permet aussi de consolider ses ressources humaines et d’assurer la qualité des services aux élèves tout en poursuivant ses efforts de développement.

Rappelons qu’au début du mois de mai, les représentants du MEES ont présenté au conseil des directions générales de la Fédération des cégeps du Québec les prochaines règles budgétaires. Elles sont assorties d’un réinvestissement de 151 M$ pour répondre aux besoins, ce qui constitue un bond historique de 7,71 % du budget global du réseau collégial.

Par palier

Très bonne nouvelle pour le cégep de Baie-Comeau et les autres petits cégeps du Québec, un mode de financement par palier est adopté, en plus d’autres mesures adaptées aux responsabilités des cégeps dans leur région.

Ce nouveau mode assurera une augmentation moyenne de 14,4 % du budget des cégeps de petite taille. Pour leur part, les plus grands collèges bénéficieront d’une hausse moyenne de 8 %.

Dans un mémoire déposé en décembre 2017 à un comité d’experts chargé d’actualiser le modèle de financement des cégeps, l’établissement baie-comois avait démontré que le modèle actuel était dépassé et désavantageait les petits cégeps. Le mois suivant, les représentants du cégep de Baie-Comeau étaient les premiers au Québec à rencontrer le comité, puis à lui proposer des modifications.

« Les experts, quand ils ont sorti leur rapport, à notre avis, ce n’était pas satisfaisant pour les petits cégeps. Le ministère est allé plus loin que ce que proposait le comité d’experts, pour le bénéfice des plus petits collèges », conclut M. Montigny.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des