Chute-aux-Outardes : la thèse de l’endormissement au volant retenue

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Chute-aux-Outardes : la thèse de l’endormissement au volant retenue
Le conducteur du véhicule qui a dévié de sa voie se serait endormi au volant, selon la Sûreté du Québec. On se souviendra que quatre touristes prenaient place à bord. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – La Sûreté du Québec retient finalement la thèse de l’endormissement au volant pour expliquer la collision qui a causé des blessures graves à deux dames le lundi 12 août à Chute-aux-Outardes.

Rappelons qu’une automobile dans laquelle prenaient place quatre personnes se dirigeait vers l’est sur la route 138 quand elle a dévié de sa trajectoire pour aller frapper de plein fouet un camion lourd qui arrivait en sens inverse. L’accident est survenu à la hauteur du 85, rue Vallilée, vers 17 h.

Le conducteur se serait endormi au volant, confirme la sergente Nancy Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Un homme et une femme de 63 et 62 ans de Laval ainsi qu’un homme et une femme de 50 ans et 56 ans de la France ont été blessés. Les deux femmes ont dû être transférées, l’une dans un état critique et l’autre dans un état grave, tandis que les deux hommes, blessés légèrement, ont reçu rapidement leur congé de l’hôpital.

Quant au camionneur qui a été incapable d’éviter la collision, il n’a pas été blessé.

On se souviendra que l’accident a entraîné un important bouchon de circulation s’étendant jusqu’au boulevard Laflèche à Baie-Comeau en pleine heure de pointe.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des