Les Chevaliers de Colomb doivent déménager – Le pavillon du Vieux-Poste n’intéresse plus la Ville

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Les Chevaliers de Colomb doivent déménager – Le pavillon du Vieux-Poste n’intéresse plus la Ville
Président du club social colombien, une division du conseil 5229 des Chevaliers de Colomb, Réal Rondeau explique le plan de match qui se dessine avec la fin du bail de location qui lie l’organisme à la Ville de Baie-Comeau.

Après avoir décrété au début de 2019 la fin des activités de pétanque et de tir à l’arc dans une partie du pavillon du Vieux-Poste en raison de sa désuétude avancée, voilà que la Ville de Baie-Comeau décide de ne pas renouveler le bail qui la lie jusqu’au 31 octobre au conseil 5229 des Chevaliers de Colomb pour l’occupation de l’autre partie.

L’organisme de bienfaisance y a installé ses pénates en 2014 pour y tenir ses activités. Par l’entremise du club social colombien, une entité à part, elle y gérait aussi un bar.

« Du moment où il n’y a plus d’activités culturelles ou de loisirs, il n’y a plus d’intérêt pour la Ville à le garder ouvert », admet le coordonnateur aux communications de la municipalité, Mathieu Pineault.

À partir du 1er novembre, il n’y aura donc plus aucune activité au pavillon du Vieux-Poste. Dans les prochains mois, une réflexion sera faite quant à son avenir. « Les pistes de solution n’ont pas encore été explorées et nous ne prendrons pas de décisions précipitées », ajoute M. Pineault. La démolition n’est toutefois pas exclue.

La priorité de la Ville demeure actuellement la relocalisation des clubs de pétanque et de tir à l’arc afin de permettre à leurs membres de reprendre le collier. Des démarches en ce sens sont menées depuis quelques mois, mais pour le moment, elles n’ont pas encore porté leurs fruits.

Un nouveau toit

Le conseil 5229 du conseil des Chevaliers de Colomb se cherche un nouveau toit. Grand chevalier du conseil jusqu’à la dernière année et président du club social colombien, Réal Rondeau reconnaît que la décision de la Ville met quelque peu dans l’embarras l’organisation de 330 membres dont l’âge moyen est de 70 ans.

Le plan de match est de dénicher un local pour y installer tout ce qui touche l’administration du conseil. Des démarches sont en cours afin d’occuper l’un des locaux disponibles à la cathédrale Saint-Jean-Eudes.

Le club social colombien va fermer son bar et il n’est pas prévu pour le moment le rouvrir dans un autre local. Il va conserver ses lettres patentes, mais demeurer inactif.

La réorganisation ne signifiera pas l’arrêt de mort des activités du conseil 5229, qui lui permettent, faut-il le rappeler, d’engranger des fonds pour venir en aide à la communauté. L’organisme continuera de donner rendez-vous à la population pour des déjeuners, des soupers ou des soirées dansantes, mais dans des salles qu’il louera dans la municipalité, que ce soit au pavillon Saint-Sacrement ou ailleurs.

D’ici à leur départ du pavillon du Vieux-Poste, les Chevaliers de Colomb tiendront un dernier déjeuner populaire le 20 octobre.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des