L’annonce de deux projets de 30 M$ attendue en 2020

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
L’annonce de deux projets de 30 M$ attendue en 2020
Le préfet Marcel Furlong et le maire Yves Montigny croient bien que l'année 2020 apportera l'annonce de deux projets industriels de 30 M$ chacun dans le parc Jean-Noël-Tessier.

Au-delà des grands projets de développement économique qui font l’actualité depuis quelques années, deux investissements industriels d’une trentaine de millions de dollars chacun devraient être dévoilés en 2020.

Le préfet de la MRC de Manicouagan, Marcel Furlong, et le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, sont confiants que cette année sera la bonne pour eux, bien qu’ils se de les identifier. Ils laissent évidemment aux représentants de ces entreprises le soin de les annoncer le moment voulu.

« On fait juste spécifier aux gens que ce sont deux projets pas aussi porteurs que les autres , car il n’y a pas autant d’emplois qui vont en découler, mais c’est des projets qu’on pense qu’à très court terme, ils peuvent se matérialiser », a expliqué M. Furlong, en point de presse après le souper de la Chambre de commerce de Manicouagan du 4 février.

Les promoteurs concernés sont déjà en contact avec des entrepreneurs de la région. Les investissements seraient réalisés dans le parc industriel Jean-Noël-Tessier.

« Plusieurs entrepreneurs présents dans la salle ce soir ont eu des rencontres privées pour aider ces projets-là à démarrer dans le parc Jean-Noël-Tessier. Plusieurs entrepreneurs présents dans la salle ce soir savent très bien de qui on parle, mais, évidemment, on est tenus au secret », a précisé le maire Montigny.

Les grands projets

Dans l’allocution qu’il a prononcée devant un parterre de gens d’affaires et de représentants du milieu socioéconomique et politique, M. Furlong a fait le point sur les grands projets de développement sur la table, entre autres QcRail et Mason Graphite.

À propos du projet qui veut relier le port de Baie-Comeau à  la municipalité de Dobleau-Mistassini et au reste de l’Amérique du Nord par chemin de fer sur une distance de 370 km, deux appels d’offres seront lancés en 2020.

Un appel d’offres sera destiné à dénicher une firme pour assurer la gestion du projet et l’autre à la réalisation de l’étude de faisabilité pour laquelle Québec et Ottawa ont promis 7,5 M$ chacun. Cette étude devrait s’amorcer cette année et durer deux ans, selon M. Furlong.

Ce dernier a aussi rappelé toute la confiance qu’il a dans la réalisation du projet de Mason Graphite, même si la recherche de financement et d’un investisseur stratégique se poursuit.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des