Prendre une marche et embellir le quartier avec le trottoir actif

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Prendre une marche et embellir le quartier avec le trottoir actif

Dans quelques jours, les jeunes de la Bande estivale de Baie-Comeau participeront à leur manière à l’embellissement des quartiers de la ville en réalisant des trottoirs actifs, une manière de combiner activité physique et participation à la vie communautaire.

Ainsi, à compter du lundi 27 juillet, les jeunes peindront au sol des dessins en lien avec la thématique de cette année à la Bande estivale, soit le tour du monde. Pour ce faire, ils utiliseront des pochoirs confectionnés par Caroline Aubin. Quant au schéma de dessins, il a été réalisé par l’artiste Émilie Pedneault.

L’événement s’amorce donc lundi dans le secteur du pavillon St-Sacrement. Ce sera ensuite le Baie-Comeau High School le mercredi 29 juillet, le centre Henri-Desjardins le 31 juillet et l’école Boisvert le lundi 3 août.

Ce sera par la suite le pavillon du Lac (5 août), l’école Bois-du-Nord (7 août), l’école secondaire Serge-Bouchard (11 août) et le centre Henry-Leonard (13 août). Pour les écoles Bélanger et Leventoux, les dates n’étaient pas confirmées au moment d’écrire ces lignes.

Dans tous les cas, s’il pleut, l’activité est remise au lendemain, sauf pour ce qui est du centre Henri-Desjardins, où ce sera remis au 11 août en cas de pluie le 31 juillet.

Trois autres municipalités de la Côte-Nord, soit Tadoussac, Port-Cartier et Sept-Îles, étudient la possibilité de tenir le même genre d’activité pour favoriser le transport actif. Quant à Fermont, des jeunes de l’endroit ont réalisé l’embellissement d’un passage piétonnier le 15 juillet.

Ce projet est soutenu financièrement par le comité régional sur le transport actif, issu de la Table santé et qualité de vie de la Côte-Nord. En plus d’embellir la chaussée et les trottoirs, l’activité se veut une façon d’inciter les citoyens à opter pour la marche dans un contexte ludique, aux dires de l’Unité régionale Loisir et Sport (URLS) Côte-Nord.

Toujours selon l’URLS, le transport actif est désigné pour l’amélioration de l’activité physique, la réduction du stress, l’apprentissage des comportements sécuritaires, le développement de l’autonomie et le sens de l’orientation chez les plus jeunes, la protection de l’environnement et la sécurité dans les zones achalandées et scolaires.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des