Le projet de plateforme de compostage franchit une nouvelle étape

Par Steeve Paradis 6:00 AM - 23 mars 2021
Temps de lecture :

L’arrivée dans la Manicouagan des bacs bruns pour la récupération des matières compostables est toujours prévue pour 2022.

Sur pause depuis plus d’un an en raison de la pandémie de COVID-19, le projet de plateforme de compostage de la Régie de gestion des matières résiduelles de Manicouagan (RGMRM) reprend son erre d’aller. L’organisme vient d’avoir l’autorisation de passer à la seconde étape.

« On avait soumis le dossier en décembre 2019 mais avec la COVID, les dossiers ont évidemment pris du retard », a indiqué la directrice générale de la régie, Isabelle Giasson. « On a maintenant eu confirmation que l’étape 2 est recevable et que notre projet est bien admissible à une subvention. On pourra donc lancer les appels d’offres pour les services professionnels, entre autres pour la mise à jour des coûts et des choix qu’on a faits, ainsi que l’élaboration des plans et devis pour la construction de la plateforme », a-t-elle ajouté.

En raison notamment de ces délais pandémiques, les municipalités et MRC ont maintenant jusqu’en 2024 pour déposer leur projet final au Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage, ceci afin que la totalité des municipalités puissent gérer leurs matières compostables d’ici 2025.

L’objectif initial de la RGMRM était de compléter son projet quelque part en 2022. « Avec les délais, est-ce qu’on sera encore bon pour 2022. Pour l’instant, on tente de conserver cet objectif », affirme Mme Giasson.

Dans son état actuel, le projet de plateforme de compostage est évalué entre 2,5 et 3 M$. Lors du dévoilement du projet, en janvier 2020, l’aide financière octroyée par Québec était de l’ordre de 50 % du coût du projet.

Toutefois, avec les récentes modifications à la Stratégie québécoise de valorisation des matières organiques, ce pourcentage pourrait progresser à 60 %. « C’est la lettre d’octroi du ministre (de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques) qui confirmera le tout », a enchaîné la directrice.

Rappelons que cette plateforme de compostage doit être érigée à Ragueneau, là où se trouve le lieu d’enfouissement technique de la RGMRM. Pour le début du service de collecte de matières organiques, qui se fera à partir de bacs bruns, l’organisme espère récolter entre 20 et 25 % du contenu des poubelles qui se retrouve actuellement au dépotoir. Ce pourcentage représente 1 500 tonnes de matières organiques.

Les huit municipalités de la MRC de Manicouagan se sont déjà engagées à utiliser le compost qui sera produit à Ragueneau pour l’aménagement de leurs espaces verts. Les citoyens qui en feront la demande pourront aussi obtenir de ce compost produit localement.

Partager cet article